Le pouvoir que j'ai pour changer et améliorer les conditions de vie des personnes qui m'entourent

Fall 2012

Sacha Lajoie

Schulich Leader at Université Laval

J'ai debuté ma session universitaire en médecine en début octobre dû à la grève étudiante qui s'est déroulée au Québec. Malgré le fait que la session sera écourtée et intensifiée, je me sentais prête à affronter toute la charge de travail qui m'attendait, car ce travail semblait passionnant. Je ne fus pas déçue, chaque cours m'est intéressant et je sens que ce que j'apprends fera de moi une personne utile qui pourra aider son prochain.

Je prends conscience de jour en jour le pouvoir que j'ai pour changer et améliorer les conditions de vie des personnes qui m'entourent et celles qui me sont éloignés. J'ai de multiples possibilité de m'impliquer dans mon domaine afin de voir des répercussions concrètes. En raison de la session in tensive, je ne m'inscrirais pas à des comités, mais cela n'est que partie remise à la prochaine session. D'autre part, c'est un total soulagement de me savoir à ma place dans cette faculté et ce programme. Je me rends compte que je n'étudie pas vraiment, j'étanche ma soif de savoir. Mon désir de comprendre est illimité et j'aime partager mes nouvelles connaissances avec mes proches. Le savoir que j'acquiert est fait pour être divulguer et non pour être emprisonné dans des notes de cours. Aussi, je prend conscience des responsabilités de mon futur métier et de son rôle dans la société. Je comprends qu'il n'est pas facile et qu'il demande un dévouement constant que ce soit à la science qu'à la société et je m'y sens à l'aise même si cela peut paraître terrifiant parfois.

Ce que je souhaite avant tout dire, c'est que même si je ne m'implique pas présentement, je me forme intellectuellement et j'observe ce que je pourrais faire dans un futur proche ou éloigné pour aider mon prochain. J'apprécie le fait que ma faculté me permet de le faire grâce à plusieurs programmes de bénévolat diversifiés et captivants. En outre, j'ai pris conscience de la grande quantité de papier que demandait les études en médecine que ce soit à cause des livres que des épais power point à imprimer tous les jours. J'ai pris alors la décision d'acheter une tablette Samsung Galaxy Note pour ainsi ne pas avoir à imprimer de papier et pour ainsi même pouvoir m'acheter les livres de médecine sur le net afin de les avoir sur ma tablette. De ce fait, je contr ibue à la sauvegarde de l'environnement par ce geste qui peut sembler coûteux sur le coup, mais qui pourtant au final réduit la «facture» en terme de conséquence sur l'environnement. Il est important que nous étudiants, jeunesse qui avons tant l'habitude de la technologie, nous utilisons notre habilité à manipuler la nouvelle techonologie de manière responsable comme citoyen de la Terre. C'est sur ce que je vous laisse.